L’artiste belge Wim Delvoye défraie la chronique avec ses « oeuvres d’art » nommé Tattooed Pigs. Le nom est assez explicite et laisse peu de place à l’imagination, même si on peux avoir dû mal à y croire.

L’artiste tatoueur qui élève ses cochons dans une ferme de Chine, utilise les animaux de la ferme comme sujet de son art : sous anésthésie, les cochons subissent de longues séances de tatouages et finissent le dos entier tatoué. Tatouage old-school, réaliste, japonais ou motifs Disney, l’artiste passe par tous les genres sur le pauvre dos des animaux.

A la mort de l’animal, ce dernier est empaillés et exposés dans des galeries d’oeuvres d’art. Prix de l’objet? Dans les 65 000€…

L’appât du gain au nom de l’art a bon dos…

Tattoed Pigs_6 Tattoed Pigs_7 Tattoed Pigs_9 Tattoed Pigs_10

The Belgian artist Wim Delvoye headlines with his « works of art » named Tattooed Pigs. The name is pretty self explanatory and let no place to imagination, although we may have had trouble believing it.

The tattoo artist who raises his pigs in a Chinese firm, uses farm animals as subject of his art. It’s under anesthesia that pigs are tattooed while after long sessions of tattoos to have the entire back tattooed. Old school tattoo, realistic, Japanese or Disney patterns, the artist goes through all kinds of tattoos on those poors animals.

On the death of the animal, they are then stuffed and exhibited in galleries of artwork. Price of the item? Around 65,000€ …

Can a piece of pig be sold as a masterpiece?