STORIES UNDER MY SKIN

De cette envie compulsive de se faire encrer au projet mûrement réfléchi, chaque marque d’encre sur la peau raconte une histoire.
« Je ne planifie jamais mes tatouages à l’avance. Ils représentent ma spontanéité. » Siggy Smalls, la DJ made in UK,  nous fait découvrir ses tatouages.

Siggy Smalls – DJ, mannequin

ELLE

C’est en tant que fan de house music que Siggy Smalls s’est lancée en tant qu’animatrice radio sur les ondes londiens de MEATtransMISSION. Elle anime son propre émission où elle diffuse ses morceaux de house préférés. « La musique a une place très importante dans ma vie. J’ai une affection toute particulière pour la musique disco et house, » explique Siggy. C’est donc tout naturellement que la demoiselle aux dreadlocks s’est lancé depuis peu en tant que DJ dans les soirée de la capitale britannique. Ce qui peut par contre paraître plus anodin, c’est que la jeune fille tatouée travaille également dans une clinique pour effacer les tatouages qui seraient devenus indésirables.

SES TATOUAGES

Son premier tatouage, Siggy l’a eu à ses 17 ans. « Mon père m’a demandé ce que je souhaitais pour mon anniversaire, » expliques Siggy. « J’ai rapidement répondu que je voulais un tatouage… Et donc mon père m’a emmené au salon de tattoo! ». Elle admets néanmoins que c’était une envie d’ados pour ressembler à son amie de l’époque. Un tatouage qu’elle regrette aujourd’hui… « C’est l’une des raisons pourquoi je me suis lancé dans le détatouage. Tout simplement pour aider les gens comme moi qui se sont fait tatoués trop tôt. »

Sur le corps de la jeune femme, on peux apercevoir une certaine passion pour les roses. Sur les genoux ou au poignet, ils l’accompagne partout. De nature spontanée, Siggy avoue qu’elle ne planifie rarement ses tatouages. « Mes tatoueurs sont mes amis. Et c’est juste au détour d’une conversation qu’on s’imagine le dessin de mon prochain tattoo! » Et c’est d’ailleurs de cette façon que Siggy a décidé de se faire tatouer au crâne. « Je venais de me raser cette partie du crâne et mon pote me persuade que ce serait génial un tatouage à cet endroit. J’ai tout de suite adorée l’idée! » expliques la DJ londonienne. Réalisé selon la méthode du pointillisme, ce tatouage est moins douloureux et donne de très beaux dégradés et jeux d’ombre.

Le tatouage qui lui tient le plus à coeur? Le nom de sa soeur décédé qu’elle a encrée à tout jamais.

Vous pouvez suivre Siggy Smalls sur son Instagram.
Photos exclusives pour SKINKED. Photographies par Antonio EUGENIO

Siggy Smalls – DJ, model – 26

From this compulsive desire to be inked to the well-considered project, each mark of ink on someone’s skin tells a story.
« I never planned any of my tattoos. They are my expression of spontaneity ». Siggy Smalls talks about her tattoos for SKINKED.
ABOUT HER

Huge fan of house music, Siggy Smalls is radio host for MEATtransMISSION radio where she’s playing house music every Sunday from 4 to 6pm. « Music means a lot to me. I’m really into disco and house music, » explains Siggy. That makes sense that the lady also hosts some parties in London as a DJ. But what might seem paradoxical, is that this girl full of tattoo is working during daytime as… tattoo removal !

 

ABOUT HER TATTOOS

Her first tattoo, Siggy got it at 17. « My dad asked me what I wanted for my birthday, » explains Siggy. « I just replied that I wanted a tattoo… And my dad bring me to a tattoo parlor! ». She admits now that she did it because her best mate had one and, as all teenagers, we all wanted to look like our best friend. A tattoo that now the DJ musician wants to remove. « That’s one of the reasons I decided to do tattoo removal. To help people like me who regrets their first tattoo. »

On Siggy’s body, we noticed her passion for roses which are tattooed on her knees but also on her wrist. Really spontaneous, Siggy confessed that she can’t really plan any of her tattoos. « My tattooists are my friends and it ‘s actually while we are talking together and exchange ideas that great and creative ideas come up! And these sometimes turn out to be my next tattoos!  » says Siggy. That’s how she’s got that amazing tattoo on the side of her skull. « I’ve shaved half my head and a friend of mine told me it would be great to have a tattoo there. I though the idea was amazing! » explains Siggy. That tattoo has been done in a dotwork process which seems to be less painful and gives a great gradient shade.

Her most precious tattoo? The name of her sister who passed away inked on her arm…

You can follow Siggy Smalls on her Instagram account
Exclusives pictures for SKINKED. Photography by Antonio EUGENIO

Stories Under My Skin





THANK YOU <3

•••
Hello à tous! Je tenais à vous écrire quelques lignes pour vous remercier de votre fidélité durant cette belle aventure appelée SKINKED. ...