Le Mondial du Tatouage, c’est également l’occasion de rencontrer des personnes aux tatouages atypiques et impressionnants. Tout comme cette rencontre avec Hughes qui n’a pas longtemps hésité avant de nous montrer l’ampleur de ces tatouages polynésiens. Réalisé par le tatoueur Manao Tiki, également présent lors du Mondial, les tatouages de Hughes ont été dessinés à même la peau. La technique du « free-hand » est au pratique qui permet au tatoueur de dessiné directement sur le corps du tatoué et ce afin qu’il soit adapté à la morphologie de celui-ci.

C’est ainsi que sur le corps de Hughes les motifs de ces tatouages suivent les courbes de son corps, comme par exemple sur ses biceps. Ce qui m’a frappé dans ces tatouages c’est comment le dessin se démarque des traits épais qu’on a l’habitude de voir dans le tatouage polynésien. Ici on retrouve des motifs traditionnels comme notamment les tressés des paniers en osiers. Mais jugez par vous-même la beauté de ce tatouage qui recouvre une grand partie du corps de Hughes.

Hughes-tatouage-polynésien-1 Hughes-tatouage-polynésien-2 Hughes-tatouage-polynésien-3 Hughes-tatouage-polynésien-5

The French tattoo convention called Mondial du Tatouage, is also the opportunity to meet people with unusual and impressive tattoos. That’s where I met Hughes who hasn’t been long reluctant to show us the magnitude of his Polynesian tattoos. Inked by the tattoo artist Tiki Manao, also present at the Mondial, Hughes’ tattoos were drawn directly to the skin. That « free-hand » technique is a practice that allows the tattoo artist to draw directly on the body of tattooed and so it is adapted to the morphology of it.
As you can see patterns on his tattoo are following the curves of his body, such as on his biceps. What struck me in these tattoos is how the design stands out from those thick lines we used to see in the Polynesian tattoo. Here we find traditional motifs such as plaited wicker baskets. But I let you judge by yourself the beauty of the tattoo which covers a large part of the body of Hughes.