Quel est le point commun entre les tatouages et Lana Del Rey? Réponse : Bradley Soileau, son boyfriend dans le clip « Born To Die » de la chanteuse.

Modèle en pleine ascension, Bradley a accepté de répondre aux quelques questions de skINKED sur ses nombreux tatouages et sa carrière de mannequin.

« Ca va te sembler bizarre, mais aucun de mes tatouages n’a une réelle signification… »

Bradley_Soileau_tattoo-13

« I know it’s weird, but no one of my tattoos has a special meaning for me… »

What tattoos and Lana Del Rey have in common? Answer : Bradley Soileau, her boyfriend in her last videoclip « Born To Die ».
Bradley is definitely a rising model under the spotlights, and he accepted to answer a few of my questions on his tattoos and his career.

Salut Bradley! Tout d’abord merci d’avoir accepté de répondre à mes questions pour le blog skINKED. Est-ce que tu peux te présenter?
Avec plaisir. Je m’appelle donc Bradley Soileau et je viens de Louisiane, Etats-Unis. Je suis mannequin homme et je mixe également en tant que DJ sur la scène des soirées New Yorkaises. J’apprends pour le moment la production car j’ai l’espoir de devenir producteur de music pop/dance et de lancer d’ici peu ma propre collection de vêtements. Actuellement, je jette un oeil sur le script pour un film dans lequel je pourrais bientôt tourner.
Tu as une impressionnante collection de tatouages partout sur le corps. Quand as-tu commencé à te faire tatouer?
Il y a 10 ans, à tout juste 16 ans.
Quelle est ta relation avec les tatouages?
Ca va te sembler bizarre, mais je n’ai aucune relation particulière avec le tatouage. C’est un truc que j’aime, c’est tout. Aucun d’eux n’a une réelle signification. Il s’agit d’un ensemble de dessins et d’images ridicules… En tout, presque 40 heures de travail quand même! Tu sais, j’ai baigné dans la culture rock/hardcore, un milieu où tout le monde se fait tatouer…
Parles-moi des mains tatouées sur ton visage… Quel tatoueur est à son origine?
Ce sont des mains de zombie en train de prier. L’os d’une des deux mains se termine en pointe de tourne-disque. C’est mon pote Paes164 qui est à l’origine de ce tatouage. J’adore ce type, il voyage autour de la planète pour tatouer les gens. Mais d’autres tatoueurs artistes m’ont également piqué, comme Jarrel de Jacksonville en Floride ou Micro du salon Baton Rouge à Los Angeles pour l’aigle sur mon torse (qui n’est pas encore terminé).
Est-ce que tes tatouages t’ont causé des soucis dans la vie?
Non, je n’ai jamais eu de problème dans ma vie du fait d’être tatoué. Mais c’est plutôt un problème dans mon boulot. Je rate pas mal de contrats à cause de mes tatouages.
Malgré la popularité des tatouages, de la médiatisation de Zombie boy, c’est encore dur pour quelqu’un comme nous de percer dans le milieu. Allez, dans combien de publicités as-tu vu Zombie boy? Quelques unes, mais pas des masses! Il a été médiatisé pour son côté « nouveauté », un peu quelque part comme je le suis aujourd’hui…
Depuis ton rôle du petit-ami de Lana Del Rey dans son dernier clip « Born To Die », ta popularité auprès du grand public a décuplé. Comment s’est passé le tournage avec Lana?
C’était tout simplement énorme! Lana Del Rey est impressionnante, l’équipe était vraiment cool et tout le monde a vraiment contribué à me mettre à l’aise durant toutes les scènes du tournage. A aucun moment, je me suis senti nerveux ou stressé. Ca s’est tellement bien passé qu’on parle que je pourrai de nouveau apparaître dans le prochain clip de Lana Del Rey.
Et puis, être dirigé par Yoann Lemoine (ndlr: le réalisateur du vidéoclip, également connu sous son nom de scène Woodkid) fut une expérience incroyable. C’est un tel gentleman, extrêmement créatif et talentueux!
Quels sont tes projets à venir? Où risque-t-on de te voir dans les prochaines semaines?
C’est bientôt la New York Fashion Week, je serai donc sur quelques show. Je devrai paraître prochainement dans l’édition allemande du magazine Interview avec mon pote Noma (ndlr: Noma Han, modèle masculin, également de l’agence Red Models). Je viens de faire une campagne pour une marque coréenne de jeans. Ensuite, en tant que DJ, j’aimerais lancer quelques soirées sur New York, qui seront juste dingue et fun! Je promets quelques chose à la fois sombre, sexy et « dirty »!
Suivez Bradley sur son compte Twitter et sur son Tumblr.
Merci à Dave Forthegill, agent de Red Model Management, sans qui l’interview n’aurait pu être possible.
Visionnez la vidéo de Bradley Soileau tournée pour skINKED!

 

Bradley_Soileau_tattoo-4 Bradley_Soileau_tattoo-3
 
Hi Bradley! First of all thanks for answering our questions for blog the skINKED. Could you please introduce yourself?
Sure, my name is Bradley Soileau and I’m from Louisiana. I do modeling and I also do DJ in the NYC parties. I’m currently teaching myself production cause I want to be a pop/dance producer. I’m also trying to get my own clothing brand started, and looking at a script from a friend for a movie that I might try and do.
You have a huge collection of tattoos all over your body. When did you started tattooing?
10 years ago, at 16.

What is your relation with tattoos?
You know, it’s weird, but I do no have any special relation with tattoos. I just like them. None of them have meaning, they’re all just ridiculous pictures and imagery. In all, almost 40 hours worth of work. You know, I’ve been immersed in the rock and hardcore culture, an environment where everyone is tattooed…

Could you tell me more about the hands tattooed on your face. Which tattooist made it?
It’s zombie praying hands. The bone from the wrist of one hand, turns into a needle on a record. It was made by my homie Paes164. He’s a guy travelling all over the world tattooing people. But others tattoo-artists inked me, as Jarrel from Jacksonville, FL or Micro from Baton Rouge, LA who is tattooing me the eagle on my chest.

Did you get some trouble in your life because of your tattoos?
Nah, I haven’t gotten in trouble from being tattooed. But I don’t get some modeling jobs due to the tattoos. Despite the democratization of tattoos, and the mediatization of Zombie boy, it’s quite hard for guys like us. I mean, how many advertisement campaigns have you seen Zombie boy in? A few, but not that many. I feel like he was a novelty, the same way I am somewhat a novelty.
Since your role of the boyfriend of Lana Del Rey in her « Born To Die » videoclip, your popularity with public has increased. So, lucky kid, how it was to shoot with Lana?
Ahah, it was dope! She’s awesome, the crew was really cool, everyone made me feel at home and wanted so I wasn’t nervous or anything. It was so great that they even talks that I could be in a next videoclip of Lana Del Rey.
It was awesome to be directed by Yoann Lemoine (the director of the videoclip, well known on the name of Woodkid)! He’s such a gentleman, such creative and talented.
So tell me what will be your next projects? Where we gonna see you in the next weeks?
It’s the New York Fashion Week so I’m sure I’ll walk some shows there. The german Interview Magazine came out and I’m in that with my homie Noma (Noma Han, male model, also from Red Model Management). I just did a campaign for a denim brand in Korea.
Then for me as a DJ, I’m just trying to get a few parties started in NYC that will be real crazy and fun! Something dirty, dingy and sexy!
Follow Bradley on Twitter and on his Tumblr.
Thanks to Dave Forthergill, agent in Red Model Management, without who this interview won’t be possible.
Watch the video of Bradley Soileau shooted for skINKED !