Se tatouer le visage est un acte qui demande à avoir une personnalité forte. Le jeune photographe Mark Leaver est parti à la rencontre de ces personnalités afin de capturer la beauté et la force de ses visages tatoués.

Mark, peux-tu nous présenter ton projet basé sur le tatouage facial? 

Trop souvent les gens se font une opinion négatives de ceux qui osent se tatouer le visage. C’est souvent lié à la dépression, chômage ou à la criminalité. Je connaissais quelques personnes avec des tatouages au visage, alors j’ai débuté ce projet en me disant qu’il était temps d’établir une vérité sur ses personnes. J’ai photographié plus de 30 personnes à travers le Royaume-Uni avec des tatouages les plus impressionnants et je peux t’assurer que ces personnes sont les plus agréables être humaines sur terre.
Le projet  essaye d’apporter une lumière sur ses personnes et donne une vision contemporaine sur le tatouage, même si aujourd’hui le tatouage est bien plus accepté dans notre société qu’il y a quelques années.
Aussi, je voulais apporter une esthétique nouvelle. Les tatouages au visage sont si complexes qu’il me fallait de les photographier proprement afin faire transparaître au mieux leur beauté.

A travers ton projet, est-ce que tu as perçu les raisons qui poussent ces personnes à franchir le pas et se faire tatouer au visage? 

Il n’y a pas vraiment une seule raison. Certains voulaient une transformation radicale et le tatouage facial devient alors pour eux une sorte de masque. Pour d’autres, il s’agit juste d’une rebellion contre le système. Mais beaucoup sont accros au tatouage, c’est donc naturellement qu’ils passent sur le visage. J’ai aussi rencontré beaucoup d’artistes tatoueurs pour qui le tatouage facial n’affecte pas leur carrière. Au contraire ça apporte une certaine confiance auprès de leur clientèle.

Est-ce qu’ils ont partagé avec toi, certains expériences négatives, une forme de rejet de la part des autres? 

Comme tu peux t’imaginer, il y a certaines histoires tristes… En général, c’est beaucoup de clubs ou restaurants qu’ils leur demandent de quitter les lieux. Et puis, tu as toujours les gens qui font des commentaires vexant à haute voix. Mais au final, se faire tatouer au visage, cela demande à avoir une forte personnalité, donc j’imagine qu’ils passent au dessus de tout ça. Puis le monde du tatouage au UK est très proche. Tout le monde connaît tout le monde…

Ce fut donc aisé pour toi de rencontrer ces personnes tatoués? 

Non, pas du tout! J’en connaissais un peu avant mais cela m’a posé beaucoup de tracas pour arriver à joindre pas mal d’entre eux…
Je me souviens de ce gars qui n’utilise ni mobile, ni montre… J’ai passé un week-end entier sur Londres pour pouvoir le photographier. A la fin, j’ai réussi à le rencontrer et on a fait de superbes photos!
Au total, j’ai parcouru presque 5000km en 3 mois pour réaliser ses portraits!

Comment va se poursuivre la suite de ton projet? Une expo est prévue? 

Non, pas à court terme. Mais plus tard, qui sait! Je suis toujours à l’université tu sais. J’ai photographié 17 portraits et je continue encore sur ma lancée. J’aimerais beaucoup avoir la chance de sortir un livre sur mon travail, mais une exposition serait génial aussi!

Est-ce que tu es toi-même tatoué? 

Ah, bonne question! Quand j’ai débuté le projet, je n’avais aucuns tatouages… Aujourd’hui j’en ai déjà 6! La plupart de ces gars font partie des artistes tatoueurs les plus respectés de l’industrie avec une liste d’attente de 5 mois. Franchement, dès que je pouvais, je saisissais l’occasion de me faire tatouer!

Pour voir le projet de Mark, visitez son site internet et sa page Facebook

Mark Leaver and one of his model.

Mark Leaver and one of his model.

Having his face tattooed ask a pretty strong personality. The young photographer Mark Leaver met these strong personalities to capture the beauty and the strength of their facial tattoos.

Mark, could you explain us why you choose to work on the subject of « Facial Tattoos »?

Too often people have negatives opinion about people with facial tattoos. It’s often related to depression, unemployment or criminality. I knew a few people with facial tattoos before I started the project so I knew that was all dated BS. It may be true for some, but I’ve photographed around 30 people in the UK with the most iconic and notable facial tattoos, and these people are the most down to earth individuals you’ll ever meet. The project is trying to effectively shine a new light on these people, and allow for a contemporary look on tattooing, as tattooing is now more accepted in society than ever before.
Also I wanted to shoot these people properly. Facial tattoos are such intricate that they had to be properly photograph to be viewed in a better and properly way.

Through your project, did you get the reason why these peoples wanted to be tattooed on their faces? 

There’s no one reason.  Some wanted a full transformation where you get a totally different appearance after tattooing. This is when the tattoos become a full on mask. For others, it’s just to say « fuck, I don’t want to work 9-5 ». Mainly are addicted to tattooing so they eventually go to the face naturally. A lot of tattoo artists will get their faces done as it will not affect their careers at all. And it acts as a reassurance to clients. Actually it’s really according your personality.

Do they have expressed to you some rejections of the company relative to their facial tattoos? 

There’s a few sad stories as you’d imagine… Basically you get petty things like getting asked to leave restaurants and clubs. And you’ll always get people making twatish comments every now and again. But to get your face done you need a pretty strong personality so I dont think it bothers them too much. The tattoo world in the UK is very close knit as well. Everyone knows everyone.

So it was easy for you to find these tattooed people?

No, not at all! I knew a few of them before hand so they were easy to contact and photograph but then you have the people that you know of, so its a case of tracking them down and getting phone numbers and emails.
I remember that guy who didn’t believe in mobiles or watches… I had to organise to meet and photograph him in central London on a weekend, not fun… At the end, we met and got some awesome portraits!
At bottom line is that it’s a lot of hassle calling, emailing and visiting places. In 3 months I travelled over 3000 miles getting those portraits!

What’s next with these pictures? Any exhibition planned? 

Not in a short term. In long term we’ll see! I’m still at university you know.  I’ve shot 17 portraits in the first side. But I’m still working on new portraits. My long term hope is a book, but an exhibition would be awesome as well !

Do you have yourself tattoos? 

Good question! When I started the project I had no tattoos… now I have 6! Some of these guys are the most respected tattoo artists in the industry who have 5 month waiting lists to get booked in. Seemed rude not to be tattooed by them so if I had a chance to be tattooed I grabbed it!

To see the full project and more of Mark’s work check out his website and his Facebook’s page.