Si le visage de Bradley Soileau vous semble familier, c’est que vous l’avez certainement déjà aperçu dans l’un des trois clips où il joue le boyfriend de la sexy Lana Del Rey. Aussi, nous avons déjà eu le plaisir de dresser un portrait du jeune sur SKINKED et de discuter avec lui de sa passion pour les tatouages.

Dans le premier volume de sa collection nommé Blackfist, Bradley Soileau, la célèbre tatoué-modèle, a travaillé sur une collection de 7 pièces avec des vêtements faits à la main, une série de magazines rare, des mixtapes en édition limitée, et même un court métrage. Un ensemble qui a été construit sous forme d’installation dans une galerie de Los Angeles, où, comme le dit Bradley lui-même, « l’été est ici sans fin qu’il en devient étouffant et dégoûtant ».

Soileau est maintenant de retour avec la deuxième collection appelée « Hurts So Good », inspiré par la scène skate des années 80 et notamment par le film culte The Toxic Avanger toxique. Collection qu’il a révélé au salon de Capsule.

A travers sa collection de mode, Soileau nous démontre qu’il y a encore de l’art dans la mode et qu’il nous est encore permis de faire tout ce qu’il souhaite faire. C’est d’ailleurs l’esprit que l’on retrouve derrière Blackfist: esprit de rébellion, de sexe, de violence, d’agression; l’esthétique du bien et du mal, sans règles, ni loi, ce sentiment d’être vrai et réel, sans craintes le temps perdu pour finalement nous apprendre à être soi-même peu importe les conséquences.

tumblr_nexv3ashag1tbpm1xo1_1280 tumblr_nexv4mzyjw1tbpm1xo1_1280 tumblr_nkcddhrord1tbpm1xo1_1280 tumblr_nkceccb38q1tbpm1xo1_1280 tumblr_ns218n9txx1uxzl7co1_1280

If Bradley Soileau‘s face looks familiar to you, it’s because he has starred in not one but three of Lana Del Rey’s music videos. Also we had the chance to chat with him about his passion for tattoos.

With the first volume taken from Blackfist, Bradley Soileau, the famous-tattooed-model, worked on a 7-piece collection featuring very rare, handmade garments, a series of zines, limited edition cassette mixtapes, and even a short film. The final products debuted in a gallery installation in Los Angeles, where, in order to explain with Bradley’s own words the name he has chosen, “the summer is essentially endless and it becomes suffocating and disgusting”.

Soileau is now back with the second collection called “Hurts So Good”, inspired by the 80s trash skate scene and the Troma cult classic film The Toxic Avanger, that he revealed at the Capsule tradeshow.

Through his label, Soileau want to show that there’s still art in fashion and he can do everything he wants to do. And that’s part of what we find behind Blackfist : rebellion, sex, violence, aggression; the aesthetic of the good and the bad without rules, the feeling of being true and real, without wasting-time fears to finally teach us how to be yourself no matter what.